Quand peut-on être survolé dans le Val d'Yerres ?

Tout connaître sur les procédures en vigueur

Quand peut-on être survolé dans le Val d'Yerres ?

Messagepar admin » Lun Sep 22, 2014 2:13 pm

Bonjour,

Vu le nombre affolant de questions sur le non respect des "couloirs", peut-être est-il utile de préciser dans quelles circonstances (exceptionnelles) les vallées de l'Yerres et du Réveillon peuvent être survolées à la verticale. La situation décrite ici a bien sûr son équivalent à l'ouest de Paris-Orly : les causes sont les mêmes !

Précisons d'abord qu'on parle de survols à la stricte verticale du lieu : les vols qu'on voit passer au loin, avec un angle différent de 90° avec l'horizontale ne s'appellent pas des survols. Cela ne signifie nullement qu'ils ne produisent pas de nuisances, bien au contraire. Mais ils peuvent aussi alors être parfaitement là où ils doivent : nous réalisons que cette notion peut échapper à beaucoup de riverains. Si on peut montrer du doigt l'avion en levant simplement le bras, ce n'est pas un survol. Pour voir passer un avion à la stricte verticale, on se fait très mal au cou à force de lever la tête et on se penche en arrière !

Deuxième point important : on parle en général de "couloirs" pour las avions "en route", c'est à dire à leur altitude de croisière (de l'ordre de 10.000 m). A plus basse altitude (pour Paris-Orly, moins de 13.000 pieds), on parle plutôt de procédure : ce sont des textes qui définissent notamment les points (balises, exemple : PO086 dans l'image ci-dessous) par lesquels les avions doivent passer, qu'ils doivent survoler à la stricte verticale. Entre ces points, la trajectoire va dépendre de la conduite du vol par le pilote, des instructions du contrôle, du vent, etc. Encore une fois, les avions ne sont pas sur des rails comme les trains et se déplacent en 3 dimensions, pas comme les voitures.

Voici les 6 catégories principales de causes qui peuvent conduire à ces survols (la première image donne une vue générale alors que la seconde détaille les trajectoires) :

- les fameuses directes déjà décrites dans un fil précédent (n°1 dans les images ci-dessous).
- une sortie prématurée du VPE pour rasion de nuages dangereux ou d'orages sur la trajectoire réglementée (évitement pour raison de sécurité) ou abus de certains pilotes qui profitent de ce (faux) prétexte météo pour demander au contrôle de dévier. Nous sommes en train de réussir à faire réduire ces abus (n°2 : 3 exemples).
- l'autorisation pour les avions à hélices de sortir du VPE dès qu'ils ont atteint l'altitude de 2.500 pieds (750 m). Non représenté car ressemble aux n°2.
- une approche vers l'ouest (piste 26) qui a dû être interrompue pour une quelconque raison : le pilote remet les gaz, fait un tour à basse altitude et recommence son approche. Comme ce genre de cas est difficile à gérer, le pilote ne se soucie pas trop de sa trajectoire et on le comprend (n°3 : 2 exemples).
- une approche vers l'est (piste 06) interrompue pour le même genre de raison (n°4).
- les décollages de la piste 06 qui doivent, selon la procédure, contourner le VPE de la 08. Mais certains "coupent court" : nous les dénonçons car ils sont censés faire le tour du "cône tordu" de couleur noire (VPE) en contournant le coin nord-est. (n°5).

Image

Image
admin
Site Admin
 
Messages: 77
Inscrit le: Jeu Aoû 21, 2008 4:01 pm

Re: Quand peut-on être survolé dans le Val d'Yerres ?

Messagepar penaflor » Mar Sep 23, 2014 11:13 am

Bonjour,

Ces images sont très belles.....mais il faut avouer que pour des néophites cela est un peu indigeste ! Nous sommes en tout cas tous d'accord sur le fait que qu'elle qu'en soit la raison, fondée ou pas (plutôt pas !) les nuisances ont passé un cap difficilement tolérable. !!!
penaflor
 
Messages: 72
Inscrit le: Mer Fév 20, 2013 3:25 pm
Localisation: Yerres


Retour vers 1. Procédures aéronautiques, trajectoires et nuisances

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités

cron