Page 1 sur 1

Pics de pollution : et les avions ???

MessagePublié: Ven Déc 09, 2016 9:16 am
par Olivier
Bonjour à tous,

En ces temps de pics importants de pollution (affectant la santé de centaines de milliers de franciliens), et alors que la plupart des émetteurs de cette pollution connaissent des restrictions drastiques (ex: circulation alternée), il semblerait que les aéroports - même ceux encastrés dans un tissu urbain très dense comme celui d'Orly ! - bénéficient d'un traitement de faveur et peuvent continuer à polluer allégrement ? (quid par exemple de restrictions du nombre de vols ?)

Ne serait-il pas pertinent que DRAPO-AVEVY milite pour l'adoption de mesures (pas symboliques, mais réellement contraignantes) qui s'appliqueraient à Orly, afin que cette source majeure de pollution soit, au moins temporairement, réduite elle aussi ?

En parallèle, au-delà de la gestion de ces pics, ne pourrait-on pas appeler à un renforcement des réglements anti-pollution s'appliquant au secteur aérien ? Maintenant que depuis pas mal d'années les moteurs Diesel des voitures de particuliers sont dotés de filtres à particules, laisser de gigantesques moteurs ouverts, sans filtres, flamber des tonnes d'hydrocarbures type gazole et en disperser les émissions au-dessus des villes, n'est-ce pas de moins en moins acceptable - sachant qu'on peut quantifier aujourd'hui les conséquences de la pollution, en matière de maladies respiratoires comme d'augmentation de la mortalité ?

Qu'en pensez-vous ? Est-ce que par exemple l'association sollicite nos députés, le ministère des transports, l'OACI ou les instances européennes pour que ces sujets, directement liés à la santé publique, progressent ?

Merci d'avance pour toute information !

Olivier.

Re: Pics de pollution : et les avions ???

MessagePublié: Sam Déc 17, 2016 1:58 pm
par Olivier
Bon, faute de réponse : est-ce qu'il ne serait pas pertinent que DRAPO rédige des courriers-types sur ces thèmes, établisse une liste des destinataires adéquats (ex: députés, maires, ministères), et systématise leur envoi en accusé de réception, potentiellement en assortissant cela de communiqués de presse (qui seront repris ou non) ?

Sur le plan pratique (si cela n'était pas déjà fait), cela a l'air ni très compliqué ni très cher (donc à portée d'une assocation comme DRAPO ?), et ce serait un premier pas concret pour donner une voix à ces revendications ?

(peut-être que ces mesures et/ou d'autres sont déjà mises en place - ce serait intéressant de plus communiquer alors, pour qu'on n'ait pas l'impression - fausse - que l'association ne réagit que peu ?)

Merci pour toute réponse et à bientôt,

Olivier.

Re: Pics de pollution : et les avions ???

MessagePublié: Jeu Fév 02, 2017 2:23 pm
par admin
AVEVY (et bientôt DRAPO) ont déjà fait, font et continueront de faire tout ce que vous décrivez.
Se battre contre un lobby aérien aussi puissant n'est pas aussi commode que vous semblez le penser : n'oublions pas que l'Etat lui-même y a des intérêts financiers majeurs ...
Notre communication passe d'abord par les "AVEVY Flash" envoyés à 3.250 contacts mail. Mais tout n'y est pas non plus.